STONEHENGE
2016
Estampes (clichés polymères) sur papier BFK Rives, 250g
10,5 × 15 cm | 33 exemplaires gagnés lors de la tombola - non exposés

Estampe (lithographie) sur papier recyclé à partir des socles en carton
120 × 42 cm | Exemplaire unique - exposé dans la galerie

« Treize socles composés de deux cartons blancs ont été imposés aux artistes pour la création d’une œuvre originale. Chaque artiste, ou duo d’artistes, est invité à déjouer cette contrainte. Les œuvres ont été en partie financées par les bénéfices de tombola pour (nouveaux) collectionneurs 2. »

(extrait du communiqué de presse de l’exposition Stonehenge à la Galerie RDV, Nantes)

« Le dispositif d'Arthur Chiron déjoue la contrainte en réduisant les cartons à une image qui lui permet d'explorer les notions d'intégrité et d'identité de l'œuvre. Les deux cartons empilés sont photographiés, la photo est tirée en lithographie dans laquelle est découpée une fenêtre de dix centimètres sur quinze — format de l'estampe réalisée pour la tombola qui a financé l'exposition. Le fragment soustrait à la lithographie est apposé sur l'estampe produite pour la tombola. L'œuvre se trouve ainsi disséminée entre le lieu de l'exposition et les mains des gagnants de la tombola. »

Jessica Boucher-Rétif (extrait de l'article de l'exposition Stonehenge pour www.paris-art.com)